Accueil> … > Organisation / fonctionnement

L'organisation et le fonctionnement du territoire

Les pôles du territoire, la croissance démographique plus forte à la campagne qu'en villeCarte localisant les pôles identifiés par l'INSEE et le diagnostic du SCOT, ainsi que l'aire d'influence périurbaine des agglomérations

  • Une armature urbaine à 3 niveaux : un pôle de rang 1 (Annecy), un pôle de rang 2 (Faverges) et 3 pôles de rang 3 (Groisy, Cruseilles, la Balme de Sillingy/Sillingy)…
    et 3 bassins d’emplois : celui d’Annecy (48 communes du SCOT), celui de Faverges (6 communes) et celui de Genève Annemasse (9 communes).
  • Une croissance démographique qui se confirme (205 000 habitants en 2006), avec un solde migratoire positif et une population jeune et e moyenne plus riche qu’en Haute-Savoie et en Rhône-Alpes ;
  • 71% de la population vit dans le pôle urbain
  • Les couronnes périurbaines croissent plus vite que le pôle urbain : phénomène d’éclatement urbain.

habitat / logement


  • Une croissance dispersée sur le territoire ; un logement sur 3 est un logement individuel
  • Un coût très élevé du logement,
  • Un vieillissement de la population sur certains secteurs,
  • Un départ des jeunes actifs de l’agglomération et l’impossibilité d’accueillir les salariés du territoire aux revenus modestes, d’où l’accroissement des déplacements vers l’agglomération,
  • Une segmentation sociale du territoire en cours,
  • +23% de logements aidés entre 99 et 2007 ; 84% sont situés dans le pôle urbain,
  • inadéquation entre offre produite et demande très sociale.
Enjeux de l'habitat et du logement
- Une répartition de la croissance défavorable à l’organisation de transports en commun performant, et entraînant consommation du sol, et banalisation des paysages.
- Quels objectifs de répartition de la croissance à venir? Quel équilibre social sur les différents territoires? Comment répondre à des parcours résidentiels plus complexes pour tous les types de ménages ?
- Développer l’offre de logements là où la croissance démographique sera souhaitée par le SCOT et notamment en relation avec l’offre de transports en commun.
- Localiser les logements sociaux par rapport aux transports en commun et à l’offre de services et d’équipements (y compris services sociaux pour logements très sociaux).

 

Equipements et services

  • Un territoire très bien doté en services, mais quelques manques, pour les personnes âgées et pour la petite enfance hors C2A.
  • L’activité commerciale très concentrée au centre du territoire, avec une diminution des commerces alimentaires sur les bords du lac et au Sud, des projets au nord, et un éparpillement des surfaces commerciales le long des axes routiers.
 Enjeux des équipements et services
Des enjeux selon la nature des services et équipements:
- Maintien de l’attractivité avec les grands équipements : santé, formation supérieure, culture
- Prise en compte des évolutions de la demande et des innovations technologiques : développement du e-commerce, offre de services de proximité
- La prise en compte du besoin d’hébergements pour personnes âgées pour les différentes catégories sociales

Des enjeux selon leur localisation:
- Quelle offre dans les pôles secondaires, pour limiter certains déplacements ?
- Quelle localisation des développements à venir dans les quartiers et les bourgs : accessibilité modes doux et transports en commun, insertion dans le tissu urbain.
- Quelle échelle pour la réflexion sur les équipements commerciaux (équilibre grandes surfaces et commerces de proximité intégrés au tissu urbain) ?

 

Déplacements internes : migrations domicile-travail

  • Un territoire très centré sur le cœur de l’agglomération avec des migrations très importantes des EPCI voisins vers l’Agglo (sauf pays de Faverges : relative autonomie ; pays de Cruseilles : en partie vers le Genevois)
  • Des relations importantes avec le genevois et l’Albanais

Les déplacements individuelsPhoto d'un embouteillage de voitures à Pringy, zone d'entrée et de sortie de l'agglomération d'Annecy

  • Une prédominance de l’usage de la voiture individuelle.
  • Un territoire bien maillé par les infrastructures routières, mais des saturations ponctuelles
  • Des projets programmés : echangeur Sud Sud, déviations de Pringy et Poisy, aménagement RD 1508 Sud, etude TCSP RD 1508 Nord.
  • Une nécessaire priorisation des projets à l’étude : mise à 2x2 voies RD 1508 Nord, tunnel du Semnoz, accroissement capacité du contournement d’Annecy et contournement Ouest
  • Une faible utilisation des modes doux (vélos, rollers, marche à pied...).

Les transports en commun

  • Une amélioration continue des transports urbains mais une faible part de marché
  • Des transports interurbains qui se diversifient mais restent insuffisants
  • Une offre ferroviaire limitée
  • Une attente générale sur les Transports en commun, dans un  contexte d’éclatement et d’étalement urbains : les transports en commun devraient-ils suivre indéfiniment un développement urbain conçu indépendamment d’eux ?
Enjeux des déplacements internes 
- L’articulation, à toutes les échelles entre Transports en commun et développements urbains : habitat, services/équipements, activités économiques.

- Comment conditionner les développements urbains aux transports en commun en structurant le territoire autour de bourgs au développement plus important ?
- Priorisation puis réalisation des projets routiers jugés prioritaires (incluant les projets de Transports en commun en site propre)
- Réponse sociale à des publics captifs sur l’ensemble du territoire.